Comment devenir un neuneu
Ne pas confondre
Liste de diffusion
Le livre d'or du GNU
moteur de recherche
contact

Neuneu et Usenet

Neuneu et Internet

Neuneu et Dino

Neuneu et la censure

Neuneu anonyme

Prends-moi pour un con

Du cul, du cul, du cul !

Neuneu technicien

Neuneu fait sa pub

Neuneu comme une bête

Le meilleur du Neuneu

Méchanceté pure

Affaire à suivre...

Les mauvaises manières dans usenet

Ce document se veut un guide largement informel des mauvaises manières à adopter pour réussir de la façon la plus ratée possible votre entrée sur usenet.

Il ne prétend pas à l'exhaustivité et encore bien moins à l'objectivité.

Il aurait pu s'appeler "Vade-mecum des attitudes propres à provoquer une entrée remarquée sur usenet ", "remarquée" étant bien évidemment pris ici dans l'acception négative du terme. On aurait pu l'appeler ainsi, mais l'expérience tend à démontrer que l'emploi de mots de plus de deux syllabes n'est plus aujourd'hui un moyen infaillible de se faire comprendre, aussi l'appellera-t-on " Guide du Neuneu dans Usenet ". Une dénomination qui permettra au lecteur le moins attentif d'en appréhender d'emblée le but.

Certains esprits chagrins feront remarquer que cette appellation existe déjà, c'est vrai, à ceci près que le GNU existant n'est pas un guide au sens strict du terme mais une compilation des meilleures - lire des plus calamiteuses - interventions glanées au hasard de la hiérarchie fr et à ce titre mériterait le qualificatif plus spécifique de recueil ou florilège.

Le GNU n'explique pas le comment, ce qui est la finalité du présent guide.

On les considérera plutôt complémentaires qu'antagonistes, l'observation scrupuleuse de quelques unes des règles exposées ci-après devrait vous assurer une entrée quasi certaine dans le GNU, véritable who's who du neuneu.

Ce guide envisage de faire de vous un neuneu accompli, toutefois ce terme s'appliquant à usenet il s'accompagne d'un folklore qui lui est propre et ne peut se définir que par rapport au fonctionnement de ce dernier.

Même si l'on admet généralement qu'un neuneu du vrai monde peut en devenir un très acceptable sur usenet il lui faudra malgré tout acquérir des caractéristiques spécifiques à ce milieu.

Nous allons donc définir ce qu'est usenet, non pas d'un point de vue technique, qui pour vous n'offre aucun intérêt mais d'un point de vue pratique, c'est à dire ce que vous allez en percevoir.

On emploiera au cours des explications qui vont suivre aussi peu souvent que possible le jargon, on ne peut toujours l'éviter cependant et les termes suivis d'un (*) seront explicités en fin de document.

Usenet

Nous ne décrirons pas ici, même de façon succincte le fonctionnement technique de usenet et plus particulièrement des forums sur lesquels vous vous proposez d'intervenir avec un brio que l'on envisage certain. La connaissance, même la plus élémentaire des mécanismes qui régissent et font fonctionner usenet pourrait vous amener à votre insu à modifier votre attitude à son égard, ce qui irait à l'encontre de ce que ce guide va tenter de vous inculquer. Restez vierge en quelque sorte, la connaissance ne pourrait que vous gâcher et ce serait dommage compte tenu de vos présentes ambitions.

Usenet est un ensemble de forums - d'aucuns diront fora - de discussions, chacun dévolu à un thème particulier.

La discussion, que l'on évitera de confondre avec le dialogue, surtout sur certains forums où ce terme est indissociable de "de sourds" suppose bien évidemment une intervention humaine. C'est une hypothèse communément admise et il en est généralement ainsi, même si parfois dans certaines circonstances sur usenet on peut être amené à éprouver un vague sentiment qui ; considéré de près peut s'apparenter au doute. Toujours léger cependant.

Aussi pour éviter des fatigues - préjudiciables - consécutives à quelques vertiges métaphysiques on s'en tiendra à ce que faisait récemment et fort judicieusement remarquer une intervenante; "Usenet est composé d'humains". Certes des événements récents ont montré que des formes de vies différentes avaient elles aussi accès à un clavier mais on considérera le postulat précédent comme pertinent dans l'immense majorité des cas. La bonne santé mentale mérite bien quelques arrangements avec la réalité.

Les forums

Un forum sur usenet est une communauté - virtuelle il va sans dire - malgré cette virtualité il n'en est pas moins un lieu social, et en cela il n'échappe pas plus que d'autres lieux de ce type aux conventions, simagrées et autres règles qui forment ce qu'il est convenu d'appeler la comédie humaine. Cette virtualité qui est le fait de l'immatérialité des participants loin de gommer les comportements quasi tribaux du jeu social ne fait au contraire que les exacerber parce qu'un certain nombre de régulateurs naturels qui sont le fait de la proximité ou du contact entre interlocuteurs sont absents, on s'y étripe parfois ardemment car les horions virtuels sont - encore - sans danger, alors qu'on hésite généralement à le faire dans le vrai monde pour des raisons résolument opposées.

Ce qui apparaîtra de prime abord à votre oeil peu exercé comme une communauté homogène ne l'est pas plus que le premier agglomérat de bipèdes venu. On se côtoie sans se voir, on se parle sans s'écouter, on s'aime ou se hait et les gens se groupent par affinités ou coteries, des équilibres fragiles s'y créent comme partout ailleurs. Vous vous en apercevrez plus ou moins rapidement, mais toujours à vos dépends. Tout cela est collectivement connu sous le terme de news, nouvelles, niouzes, niaouzes, ou autre variation facétieuse sur le sujet. Voilà planté le décor de vos futurs exploits.

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à fréquenter usenet, parmi lesquelles on peut mentionner : la curiosité, un attrait irrésistible pour une clinquante modernité, le désir d'obtenir la considération de votre crémière, faire comme ce prétentieux de Mouchaboeuf votre collègue honni, simplement discuter ou vous faire des amis - c'est possible - voire même polluer l'existence d'un large échantillon de population comme cela arrive parfois, vous aurez besoin pour cela de matériel et de logiciel.

Nous allons donc faire l'inventaire de ces moyens.

Le matériel

Nous passerons rapidement sur le matériel destiné à accéder à usenet, il vous faudra un PC (Personal Computer) et un modem. Tout le reste n'est que du superflu. On supposera ce matériel en votre possession. Que vous l'ayez volé, que ce soit un objet nécessaire à votre standing ou extorqué à vos parents en l'échange de la promesse de ne pas vous faire percer le nez, la lèvre et le nombril ou de ne pas faire d'élevage de pit-bull dans votre chambre est ici de peu d'importance.

On supposera les connaissances de base acquises, vous saurez donc actionner le bouton marche-arrêt de votre machine, faire usage de la souris - ici un conseil pratique, si vous êtes perdu cliquez au hasard, il se passera forcément quelque chose, si ce n'était le cas considérez qu'il s'agit aussi d'une forme de fonctionnement normal de votre machine, la connaissance précieuse acquise dans le maniement du bouton marche-arrêt vous sera alors d'un grand secours et vous ne regretterez pas le temps que vous y avez investi - et insérer un CD-ROM dans le lecteur idoine, tout le reste est un plus, mais qui, dans le cadre de ce guide ne vous sera d'aucune utilité.

Le logiciel

Vous aurez besoin d'un logiciel que l'on appelle un lecteur de news, il vous permettra de lire les contributions des participants au(x) forum(s) écrire et envoyer, on dit aussi poster, les vôtres. Pour atteindre au mieux et au plus vite le but que vous vous êtes fixé, sachez que tous les logiciels ne sont pas égaux, certains vous aideront mieux que d'autres à faire des débuts navrants.

À ces fins nous vous recommandons absolument OutLook Express que nous nommerons par convention OE souvent précédé d'un adjectif désobligeant, sans lui vous ne serez à jamais qu'un amateur. Il est issu des usines Microsoft, firme bien connue pour ses produits stables et performants. Sachez cependant que l'on n'utilise pas le répugnant OE, c'est lui qui vous utilise, c'est là une feature (*).

Il s'agit à notre connaissance du seul logiciel biologique - mais non biodégradable, hélas - , c'est-à-dire capable de reproduire le fonctionnement ou plutôt le dysfonctionnement totalement incompréhensible, irrationnel et non reproductible d'un schizophrène paranoïde en phase d'instabilité extrême.

Comprendre les raisons qui ont présidé à son existence nécessiterait une étude socio-psychiatrique de la firme de Redmond dépassant très largement le cadre de ce guide. On en retiendra que le terrorisme de masse peut parfois prendre des formes plus insidieuses et tout aussi efficaces que les attentats à l'explosif ou aux gaz de combat.

Le néfaste OE s'attaquant aussi au système nerveux, on peut s'interroger sur l'opportunité qu'il y aurait à le classer parmi cette catégorie d'armes chimiques, ce qui permettrait d'en interdire l'emploi au titre de la Convention de Genève.

Pour terminer sachez que l'immonde OE ne vous permettra en aucune façon d'utiliser usenet comme vous l'entendez mais comme va vous y obliger l'auteur de ce triste ratage, un obscur sbire de chez Microsoft largué par sa femme, en proie à un redressement fiscal, et ayant crevé le matin même sur l'autoroute sans roue de secours pendant que la radio de bord vomissait du Barabra Streisand - une variété locale de Lara Fabian - et ardemment désireux de se venger de tout cela sur le plus grand nombre.

Disons que le logiciel est l'instrument qui vous permettra de tenir votre place dans la partition qui va se jouer, il ne vous donnera pas de talent, de la même façon qu'un queue de concert n'en donnera pas à un pianiste du dimanche, mais saura se mettra au service du virtuose qui sommeille en vous afin qu'il exprime la quintessence de son art.

Vous pouvez considérer OE comme le Steinway du neuneu, il vous appartient d'en tirer de sublimes accords. Une bonne nouvelle, au moins pour vous, il n'y a aucune difficulté - la difficulté éventuelle serait d'éviter de s'en servir - à se procurer le déplorable OE, il est fourni avec tous les kits de connexion Internet sur CD-ROM qui inondent à n'en point douter votre boîte aux lettres.

Ce qui nous amène très naturellement au point le plus important ; le moyen physique d'accès à usenet.

L'accès à usenet

Cet accès se fait au moyen d'une connexion à l'Internet.

Il serait fort surprenant que vous ne crouliez pas sous une avalanche de CD-ROM de connexion généreusement offerts pas les FAI ou fournisseurs d'accès Internet, grand public. Tous proposent des périodes d'essais plus ou moins longues mais comme ces fournisseurs se disputent en permanence la palme de l'exécrable sans jamais arriver à se départager choisissez donc le moins cher et surtout essayez de vous y tenir, car l'installation d'un de ces kits sur votre machine est, dans l'état actuel des connaissances en informatique, une opération quasi irréversible, personne ne prendra la responsabilité de vous garantir la coexistence pacifique de deux et encore moins de trois de ces kits. On rapporte même des cas d'installations simultanées ayant conduit à une implosion de la machine.

Dès l'insertion d'un de ces CD dans votre lecteur un abominable programme d'installation plein de paillettes vulgaires et dégoulinant de musique tapageuse va s'emparer de votre machine et pendant qu'il la mutilera horriblement tentera d'endormir sournoisement votre méfiance en vous faisant croire que vous avez fait un choix raisonnable voire le meilleur et peut-être même le seul possible. Il va en une succession de chromos déprimants de joie de vivre publicitaire préfabriquée vous vanter les mérites d'Internet, vous accueillir à bras ouverts dans un monde nouveau où tout deviendra possible, où tous vos rêves - même les plus fous - seront exaucés et vous féliciter de votre entrée triomphale dans l'Avenir.

Il n'y est pas dit encore explicitement qu'Internet fait disparaître les scrofules, donne un teint frais, guéri les ongles incarnés et stoppe la chute des cheveux mais tout cela est fortement suggéré.

Faisons l'hypothèse optimiste du succès, tout va bien. Vous voilà prêt à faire vos premiers pas sur usenet, au chapitre des détails disons rapidement que rien ne vous empêchera d'utiliser un pseudonyme. Qu'il soit grotesque comme Machin, humoristique comme Ze Raide Barbon, censé traduire au mieux votre personnalité tel que Jordy le Magnifique, rendre compte d'une flatteuse particularité anatomique comme l'EtalonG Noir , ou quoi que ce soit d'autre qui vous passera par la tête est sans aucune importance. C'est sur votre style et pas sur votre nom de scène que l'on vous jugera.

Qu'est-ce qu'un neuneu ?

Il n'existe pas de réponse tranchée à cette question car la perception de la neuneuterie dépend largement de ce que chacun considère comme se faisant ou pas sur usenet.

Un Dino (*) qui par un réflexe instinctif naturel fondera le plus souvent son jugement sur les transgressions de la nétiquette (*), aura du neuneu une conception qui ne sera pas nécessairement celle d'un participant confirmé mais plus laxiste de ce point de vue.

On pourrait dire, et cette définition en vaut bien d'autres, que le neuneu est un mélange aussi subtil qu'indéfinissable dans ses proportions, de naïveté, de poésie surréaliste - surtout sur les forums techniques lorsque sa méconnaissance profonde des sujets traités ne l'empêche nullement d'émettre des avis péremptoires - , d'enthousiasme brouillon, de désir de bien faire et de se faire accepter le tout mâtiné de l'agressivité rentre dedans de celle ou celui qui ne veut pas montrer qu'il n'est au fond qu'un "bleu".

Ce qui caractérise le neuneu c'est un comportement particulièrement incongru en regard du ton général d'un forum ou d'un fil. De ce décalage naissent des situations saugrenues qui excèdent souvent la capacité de l'auditoire à encaisser n'importe quoi sans vaciller.

On aurait tort cependant d'assimiler neuneu et imbécile.

S'il est vrai que le fait de posséder un vocabulaire de deux cent cinquante mots, une riche palette d'expressions telles que "grave" pour qualifier tout ce qui ne va pas, "génial" pour tout ce qui est normal et "mégatop" pour tout ce qui est très bien, ainsi qu'une vénération canine pour Lara Fabian fait objectivement de vous un quasi crétin dans la vie courante et automatiquement un neuneu sur usenet - car un crétin y est toujours neuneu -, l'inverse n'est cependant pas toujours vrai, un neuneu n'est pas nécessairement un imbécile.

Etre idiot n'est qu'une facilité de départ ou un léger avantage sur la concurrence mais rien de plus.

Comme il est dit en introduction, ce guide n'a pas la prétention d'être exhaustif, un pavé de l'épaisseur du Bottin ne suffirait sans doute pas à recenser tous les types de neuneus ainsi que leurs variantes, on se bornera donc à indiquer quelques attitudes simples, confirmées par la pratique et qui vous permettront de passer pour un neuneu indubitable.

Il ne s'agira bien entendu que de bases de travail sur lesquelles vous serez invité à faire usage de créativité personnelle et d'improvisation pour autant que celles-ci ne dénaturent pas excessivement l'intention initiale.

Nous laisserons volontairement de côté un certain nombre d'agissements ; vociférations, agressions verbales, insultes, ce document se veut un guide de mauvaises manières, mais de manières tout de même et pas un manuel de combat à l'usage des décérébrés de tout poil.

Ce préambule un peu long mais nécessaire expédié, venons-en au but initial de ce guide qui est de vous donner les moyens de rater avec efficacité et disons-le une certaine touche d'élégance, votre entrée sur usenet.

Nous allons dans un but pédagogique séparer la forme du fond mais il est évident que ces deux principes sont indissociables, c'est par une judicieuse combinaison des deux que vous arriverez très rapidement à vous imposer, c'est à dire faire se gausser, irriter, agacer voire rendre enragé votre auditoire.

La forme : conventions stylistiques et autres

L'infect OE échappant à tout contrôle saura entre vos mains inexpertes se transformer en un instrument redoutable au service de vos ambitions les plus échevelées.

Pour commencer ne touchez surtout pas aux réglages par défaut de ce que l'on est malheureusement - et en l'absence de terme plus approprié, restant à inventer - obligé d'appeler votre logiciel, tout est parfait pour commencer.

Vous allez envoyer votre premier message en HTML ce qui est considéré comme aussi maladroit qu'impoli car la plupart des lecteurs de news décents, tous à l'exception de l'infâme OE en fait, ne pourront le lire directement. Voilà en seul clic de souris vous aurez fait votre premier faux pas sur usenet, vous pourrez donc maintenant paramétrer l'ignoble OE pour qu'il envoie du texte brut afin que tout un chacun puisse vous comprendre sans effort démesuré eu égard à la teneur de vos futurs messages.

En dehors de circonstances bien particulières qu'il serait surprenant que vous rencontriez au stade où vous en êtes, il n'existe aucune raison de poster dans plus d'un forum à la fois, n'oubliez cependant pas que vous avez à vous conduire en neuneu, découvrez donc les joies infinies du cross-postage qui consiste à envoyer le même un article dans plus d'un forum.

Si vous avez la possibilité de les choisir dans une liste déroulante voici un truc simple à mettre en oeuvre mais qui vous rapportera un maximum de mécontents ; cliquez sur le premier item de la liste puis allez à la fin, visez le dernier tout en maintenant la touche majuscule enfoncée, si le logiciel et le serveur vous laissent faire c'est le jackpot sinon réduisez progressivement vos ambitions jusqu'à ce que ce soit accepté.

Chacun des forums étant dévolu à un thème vous allez certainement envoyer un article n'ayant strictement aucun rapport avec la plupart des forums visés. C'est très apprécié, vous verrez.

En ce qui concerne l'orthographe, n'hésitez pas à innover, inventez, ne laissez pas des règles surannées, bêtement arbitraires édictées par des maniaques tatillons et sans imagination brider votre fantaisie naturelle. Des fautes tout le monde en fait, cela arrive, faites en beaucoup, systématiquement. Voici quelques suggestions parmi une infinité d'autres ; confondez en permanence infinitif et participe passé, parlez de "discutions, de gens inofencifs, de sensacions alussinantes", bref sortez des sentiers battus d'un conformisme frileux et mesquin.

Vous pouvez aussi écrire en majuscules, ce qui revient sur usenet à hurler, alors n'hésitez pas c'est le plus sûr moyen de vous faire remarquer.

Essayez aussi de saturer votre prose de signes de ponctuations, de points d'exclamations et de suspensions ou de signes divers, astérisques et autres.

En règle générale prenez soin d'inclure in extenso dans votre message le texte de la personne à qui vous répondez ainsi que les textes des autres personnes qui... et ainsi de suite. Si vous participez à un fil relativement long au bout de quelques articles il en résultera une bouillie absolument incompréhensible par qui que ce soit, du moins sur cette planète.

Un plus, arrangez vous - c'est possible - pour que l'abominable OE par une de ces aberrations dont il a le secret rende votre réponse indiscernable du texte auquel vous répondez. Continuez ainsi durant quelques jours et vous parviendrez immanquablement à vous attirer les réprimandes du plus patient des participants même. Vous venez de commettre votre deuxième gaffe sur usenet indépendamment du contenu même de vos messages. Voyez comme c'est facile !

Vous pouvez aussi répondre en tête d'article en laissant le lecteur éventuel se débrouiller avec tout ce qui suit, vous aurez au préalable pris soin d'en laisser le plus possible surtout s'il y a eu plusieurs intervenants, il devient alors difficile sinon impossible de savoir à qui et à quoi vous répondez.

Vous obtiendrez le même résultat en effaçant tout sauf votre réponse, dans ce cas là vous pouvez aussi parler de quelque chose n'ayant rien à voir avec le fil en cours. Un effet de bord intéressant de cette dernière attitude, est de faire très rapidement dévier le fil de son sujet initial.

Il existe une loi empirique pour rendre compte de ce phénomène qui aboutit au calcul de l'IDIOT, l'Indice de Divergence Intrinsèque Observée en Totalité, on dit aussi faire l'IDIOT.

Soit "n" le nombre d'articles composant un fil et "k" le rang du premier article faisant diverger ce fil, en appliquant la formule : (k-1)/(n-1) on obtient une valeur sans unité qui tend vers 1 lorsque le fil est stable et 0 lorsqu'il dérape. Plus on est proche de 0, plus rapidement le fil aura dévié du sujet et plus il sera IDIOT.

On notera que 0 est un cas particulier d'article unique ayant divergé tout seul, ce phénomène rare est connu sous le nom de Totalement IDIOT. On considère un indice de 0,5 comme typique d'un fil , moyennement IDIOT donc.

Voilà, pour ce qui concerne la forme vous êtes paré pour vous faire huer. Venons-en au fond, c'est à dire à la teneur de vos articles. Si vous n'êtes pas trop sûr de vous, essayez de copier ou de vous inspirer des quelques comportements types définis ci-après, soyez sans crainte ils ont fait leurs preuves.

Le fond : quelques comportements prêts à l'emploi

Le moi aussi ou mitou de l'Anglais "me too" (moi aussi)

Il n'a d'avis sur rien ce qui revient grosso modo à avoir le même sur tout : celui de tout le monde. Le fait savoir abondamment et à tout propos en recopiant totalement ce à quoi il répond avec pour toute argumentation " moi aussi ", ou " vous avez raison " ou " je suis entièrement d'accord ". Résultat assuré il arrive rapidement à énerver tout le monde.

Le révolté

Première variante allégée tendance youkaidi youkaida ou «si tous les gars du monde.»

Il pense que l'Homme se conduit mal, que ce n'est pas bien, qu'il détruit la nature les petits zoziaux et qu'il est méchant à vouloir faire la guerre tout le temps mais qu'il est récupérable et qu'avec un peu d'effort tout le monde serait heureux sur cette terre.

Deuxième variante ; saturée en tendances agressives

Il pense que l'Homme se conduit mal qu'il détruit les bébés phoques et que c'est un gros porc infect qui mérite les calamités qui lui arrivent ou vont lui arriver. L'Homme est perverti par le goût du lucre et fondamentalement mauvais, totalement irrécupérable. Il hait tout ce que l'Homme représente et tout le monde, et il le fait savoir bruyamment.

La jeune fille en fleur en pleine surchauffe

Complètement enivrée par les vapeurs de testostérone qu'elle vient de renifler pour la première fois elle éprouve le besoin irrésistible d'étaler son narcissisme au grand jour ce qui donne un mélange de ; regardez comme j'ai une vie à moi qu'elle est passionnante et comment que je vis intensément tous les instants de ma passionnante vie à moi et mon journal intime de ma vie heure après heure. Il s'agit d'une variété totalement autosuffisante, elle parle toute seule et ne s'adresse qu'à elle.

L'arbitre des élégances

Vous informe sans qu'on lui ait demandé son avis de ses goûts en matière de films, de livres, ou de musique. De son intérêt pour le Bistrot Romain bien supérieur au MacDo du coin mais aux pizzas moins savoureuses que celles du Pizza Hut d'en face.

Le pratique

Quémandeur de renseignement en tous genres qu'il pourrait obtenir par une multitude de canaux bien plus pratiques et bien moins onéreux. Cela va des horaires de train pour la Ferté Sous Bezondes au perçage des oreilles en passant par le poids du colibri adulte et le brochage en sortie du port série de son PC et bien d'autres renseignements sans aucun intérêt.

Le paranoïaque

Il a une mission ; avertir la planète qu'un horrible danger la menace. Ça peut être le virus Destroy234 une variété particulièrement virulente qui se déclenche à la seule réception d'un e-mail, qui se réveille sournoisement la nuit pour formater le disque dur du PC éteint puis mute, se duplique et se répand sans qu'on puisse le contenir. Ça peut-être aussi le refus du recensement qui n'est qu'une mise en carte liberticide ou n'importe qu'elle autre épouvantable calamité issue de son imagination fertile.

Le fumiste

Il croit trouver en usenet un moyen pratique de faire effectuer ses rédactions ou ses devoirs de philo par la communauté sous le fallacieux prétexte qu'il n'a jamais ni campé ni perpétré de génocide et se trouve donc dans l'incapacité d'en parler, mais si toutefois quelqu'un dans l'assistance pouvait lui faire part de son expérience dans un de ces deux domaines ce serait top moule méga chouette sympa et merci pour tout.

Il existe une infinité d'autres comportements, espérons que ce bref mais néanmoins représentatif échantillon vous aidera à faire vos premiers pas sur usenet en mettant toutes les chances de votre côté. Le reste ne dépend plus que de vous.

En conclusion ne soyez pas effrayés par ce qui précède il faut bien débuter un jour, neuneu tout le monde l'a été y compris le rédacteur de ces lignes à qui il arrive encore de l'être et pas toujours consciemment.

Ne croyez pas ceux qui prétendent qu'ils sont sortis casqués et bottés de la cuisse de usenet ça n'existe pas, ce sont en général les mêmes qui ne veulent pas admettre qu'ils ont été un jour des mômes maladroits bruyants et turbulents, et s'ils ne l'ont pas été il n'est pas certain que cela soit à porter à leur crédit.

Rappelez-vous cependant que l'on ne reste pas indéfiniment neuneu on devient un participant aguerri ou l'on se transforme en fâcheux, mais cela n'est ni drôle ni guérissable et peut-être même indésirable. Si en cours d'apprentissage, dépité par quelques bourdes commises ou rebuffades subies il vous prenait comme un vague à l'âme, n'hésitez pas, allez méditer sur le site du GNU, lisez le attentivement et surtout n'en oubliez pas la devise : "Pas de panique ce sera pire".

Glossaire

Dino

Le Dino est un personnage mythique, dans sa perception seulement, car il existe vraiment.

En voilà la preuve en image : dino

Souvent à l'origine de la hiérarchie française de usenet dénommée "fr", il est directement impliqué d'une façon ou d'une autre dans son fonctionnement.

Son mode de reproduction demeure un mystère, les femelles sont rares et l'on peut supposer féroces les luttes entre mâles pour la possession de l'une d'entre elles.

C'est un cousin du diplodocus avec lequel il partage deux traits caractéristiques :

  1. Le premier ; il est herbivore, très friand d'une plante nommée houblon à condition qu'elle ait subi quelques manipulations visant à la transformer en liquide nommé petite mousse ou bière.
  2. Le second ; l'inertie, il manifeste non pas une impossibilité à comprendre mais une grande résistance à intégrer le fait qu'à l'instar de toute chose usenet évolue, terme neutre sans connotation positive ou négative. Le Dino déteste le changement, il aimerait que le usenet du bon vieux temps auquel n'avaient accès que des "happy fews" à son image, respectueux des usages perdure indéfiniment.

On peut le comprendre il s'agit là d'une réaction affective de déception, au même titre que des parents éprouvent quelque contrariété à voir leur poupon gazouilleur et affectueux se transformer en adolescent acnéique maussade et rebelle, coiffé avec une poignée de pétards, chaussé d'informes croquenots de chantier, au T-shirt troué vantant les mérites de Snoop Dunky Jam, de son vrai nom Kevin Chamougnat vivant à Goussainville qui Fuck Da System et plus particulièrement la police le lycée et Mouloud de la cité d'en face.

Ce refus d'admettre qu'usenet est devenu - hélas - un produit de consommation que vendent les grands FAI au même titre que les hypermarchés de la lessive l'amène parfois à se conduire comme l'orchestre du Titanic jouant pendant le naufrage ou bien Nadine de Rotshild écrivant imperturbablement un des ses manuels sur le bon usage du couteau à poisson ou la façon la plus raffinée de peler un fruit pendant que sa literie est en feu.

N'en déduisez pas pour autant de ce qui précède que leur combat pour éduquer ou civiliser les hordes de consommateurs bruyants qui déferlent sur usenet est vain ou inutile il est seulement inégal et quelque peu désespéré.

S'il vous arrivait de les approcher pas de panique , ils sont paisibles à condition qu'on ne les provoque pas.

Pour les amadouer demandez-leur d'évoquer le temps où par des moyens tels qu'overlay ou autres contorsions lucifériennes ils faisaient tenir des programmes immenses (et bien écrits) dans les 64k adressables d'un Roux & Combaluzier 12/53 sous système Monk.

Avec de la chance vous assisterez peut-être même à une guerre de religion entre les tenants du Procter & Gamble Mark V plus performant ou les inconditionnels de l'Osborne-Zilog plus novateur.

Un conseil, évitez soigneusement d'évoquer un des quelconques millésimes Windows, vous vous ridiculiseriez à vie.

Feature

Concept inventé par des sémanticiens de l'extrême stipendiés par les phalanges marketing qui oeuvrent au profit des conglomérats de marchands d'illusions frelatées vendant des produits communément appelés logiciels.

Terme Anglais destiné à faire croire que :

qui obligent l'infortuné utilisateur à des contorsions sans fin, des attitudes anti-naturelles, des combats toujours renouvelés mais à l'issue incertaine pour composer avec les idiosyncrasies et les comportements psychotiques de produits qu'il a payés parfois fort cher dans le but louable mais rarement atteint de se simplifier la vie, sont des avantages décisifs des plus-values des caractéristiques uniques et novatrices dont il devrait se féliciter et même en être reconnaissant.

Il se consolera en se disant qu'il existe des façons bien plus impolies quoique moins coûteuses d'être pris pour un attardé mental.

Nétiquette

L'Homme naît bon, il se pervertit à mesure qu'il prend conscience du fait suivant ; il est beaucoup plus amusant et presque toujours plus lucratif de se laisser aller à ses bas instinct que de se conduire correctement.

En vertu de ce principe - simple - il faut un minimum de règles pour contenir ses tendances naturelles à la malfaisance dans les limites du supportable. Ce postulat s'applique en toutes circonstances et en tous lieux y compris usenet.

La nétiquette contraction de network (réseau) et étiquette qui est le cérémonial en usage dans une cour ou une réception officielle, est l'ensemble des règles et usages qui codifient et régulent les comportements sur usenet ainsi que son utilisation.

C'est le bon côté de la nétiquette il en existe un autre mais pervers celui là. Des petits marquis méprisants, des sectaires en mal d'ostracisme et des intégristes à la petite semaine s'en servent comme arme d'exclusion, faisant de sa stricte observance un critère destiné à séparer la populace inculte d'une aristocratie dont ils font naturellement partie.

Ce n'est pas foncièrement grave, il en existera toujours pour considérer que le fait d'avoir été là les premiers ou avant les autres est nécessairement un label de supériorité. Il ne faut pas rire des vocations d'ayatollah, chacun trouve un sens à son existence où il peut et pourquoi pas dans l'obéissance aveugle à un règlement ou un autre.

Quoi qu'il en soit la nétiquette a le mérite d'exister il n'est pas mauvais et même chaudement recommandé de respecter ce qui relève du bon sens et du respect d'autrui, pour le reste les règles sont faites pour être transgressées pour autant qu'elles le soient avec intelligence et modération.

Jean-Denis Carretero aka Machin

Une réalisation web361.com